Évènementiel

Un lieu et un accueil différents pour les rencontres professionnelles.

Évènements professionnels :

  • cocktail
  • soirée
  • évènement
  • réception

Parallèlement à son activité de cabaret/salle de concerts et spectacles, AU SUIVANT propose son cadre chaleureux aux professionnels qui désirent se rencontrer de façon différente et conviviale à l’occasion d’évènements d’entreprise, de défilés de mode, de conférences de presse

AU SUIVANT s’adapte à vos envies et vous concocte avec votre collaboration l’évènement de votre choix !

Un lieu et un accueil différents ouvert également aux particuliers pour des cérémonies privées (mariage, anniversaire…)

Les capacités d’accueil du Cabaret « AU SUIVANT »

  • dîner assis : 80 personnes
  • cocktail : 140 personnes
  • conférence : 150 personnes
  • soirée : 150 personnes

Un évènement clef en mains peut vous être proposé et organisé ;

nous collaborons avec de nombreux artistes pour vous organiser, le concert, le spectacle, la soirée à thème de votre choix !!!

Par exemple : Pour une soirée ambiance Jazzy (piano-bar), nous vous proposerons les service du duo Tandem !!!

Enfin,

Pour ce genre de prestation le cabaret demande des arrhes ;

définition :

Les arrhes sont des sommes versées par un client avant la livraison des biens ou avant l’achèvement d’une prestation de service. L’abandon des arrhes constitue l’abandon d’un contrat. Dans le cas d’une vente, l’acheteur se réserve ainsi le droit de ne pas donner suite (auquel cas le vendeur conserve les arrhes en dédommagement).

En France, les arrhes sont régies par l’article 1590 du Code civil (créé par la Loi 1804-03-06 promulguée le 16 mars 1804) : « Si la promesse de vendre a été faite avec des arrhes chacun des contractants est maître de s’en départir, celui qui les a données, en les perdant et celui qui les a reçues, en restituant le double. »

Dans la vente, tout paiement partiel convenu lors de la conclusion ou postérieurement à la conclusion d’un contrat est un acompte, à moins que les parties aient convenu, s’agissant d’une vente, que ce règlement constituera des « arrhes« . Si les parties n’ont pas indiqué clairement dans le contrat, que le versement aurait le caractère d’un acompte, ce fait devra alors être interprété dans le sens le plus favorable à l’acheteur et le versement ainsi fait sera qualifié d’arrhes. A la différence de l’acompte les arrhes constituent un moyen de dédit.

DSCF5079

 

Configuration salle dîner/spectacles

Publicités